Power Purchase Agreement (PPA) entre le CEB et CT Power – Yannick Cornet : « Que rien ne soit signé avant un débat ouvert »

ceb_pointe-aux-cavesLa Plateforme citoyenne, qui milite contre les centrales à charbon, dénonce l’empresse-ment du Central Elecricity Board (CEB) pour la signature d’un Power Purchase Agreement avec CT Power.

Cette plateforme, par la voix de Yannick Cornet, exige qu’aucune signature n’ait lieu dans l’immédiat. Du moins, tant qu’il n’y aura pas de débat public et ouvert sur les recommandations de la National Energy Commission (NEC) et tant que le CEB n’aura pas obtenu le feu vert du ministère des Finances concernant ce PPA particulier.« De par les informations qui circulent, nous ne comprenons pas pourquoi le CEB devrait se presser pour signer un PPA avec CT Power, étant donné que dans le cadre du budget 2014 le CEB a obtenu Rs 3 milliards pour la mise en place d’une centrale de 60 mégawatts à Saint-Louis, en ligne avec les recommandations de la NEC. Pourquoi aussi se presser alors que la National Energy Commission a insisté qu’il n’y aura pas de black-out avant 2018 ? », insiste Yannick Cornet.

Par ailleurs, cet animateur de la Plateforme Citoyenne affirme également que le prix qui sera pratiqué par CT Power sera beaucoup plus élevé que les autres producteurs indépendants. Il soutient ces dires en avançant que le coût du charbon se chiffre à Rs 1.29 par kilowatt/heure et que la transformation du charbon en énergie coûtera Rs 4.58. Sans compter, les frais pour amortir le coût de la jetée et de la connexion au réseau du CEB.

« La population devra ainsi payer pour une centrale polluante et un coût exorbitant quand on ajoute les frais directs. Le coût de l’énergie produite par CT Power nous reviendra beaucoup plus cher que la production de l’énergie à partir de sources renouvelables », ajoute Yannick Cornet.

Dans la foulée, ce dernier déplore que la jeunesse et les militants écologiques doivent avoir recours à des actions fortes pour faire entendre raison au gouvernement. Il se réfère ainsi à la dernière action qui a valu à Jeff Lingaya de se faire arrêter par la police le 25 décembre dernier. « Combien d’autres personnes devront avoir recours à des moyens autres que le dialogue et se faire arrêter pour que le gouvernement comprenne enfin qu’il est impératif de suivre les recommandations de la NEC ? Le rapport de la NEC qui a été commandité par le gouvernement préconise l’utilisation d’énergies renouvelables », conclut Yannick Cornet.