PNQ: Collendavelloo recommandera l’abandon du projet CT Power

Est-ce vraiment la fin de la saga CT Power ? Ivan Collendavelloo, le ministre de l’Energie, l’a en tout cas laissé entendre en répondant à la PNQ de Paul Bérenger, ce mardi 3 mars, au Parlement. Le leader de l’opposition désirait en effet savoir si le gouvernement comptait aller de l’avant avec le projet en question.

 

Le ministre a répondu qu’il a l’intention de recommander au cabinet de ne pas le faire. Les raisons évoquées sont que les promoteurs n’ont toujours pas fait parvenir au gouvernement certains documents relatifs au projet, concernant notamment la garantie financière et la source de leur financement.

 

En janvier 2015, a expliqué Ivan Collendavelloo, il a reçu une délégation de la Mauritius City Power Ltd en compagnie du ministre des Finances, Vishnu Lutchmeenaraidoo. Celle-ci souhaitait la signature de l’Implementation Agreement. Cependant, le ministère des Finances a demandé une garantie bancaire en indiquant que les promoteurs ont la capacité financière de compléter le projet, comme précisé dans les conditions imposées par l’Environmental Impact Assessment (EIA). Et le 6 février, le gouvernement a indiqué aux promoteurs qu’ils devraient dévoiler leurs sources de financement. Jusqu’ici, il s’avère qu’aucun   document y relatif ne lui a été soumis.

 

Les alternatives

 

D’autres sources de production énergétique devraient pallier le manque en cas d’abandon du projet, a soutenu le ministre de l’Energie. Pour atteindre les 50 MW d’électricité supplémentaires, requis par le CEB pour 2017-2018, Ivan Collendavelloo a évoqué l’installation de moteurs à huile lourde pouvant produire 60 MW à Saint-Louis.

 

Par ailleurs, le Power Purchase Agreement avec Consolidated Energy Ltd, dont la centrale de 22 MW se trouve à Beau-Champ sera étendu. Un appel d’offres a été lancé pour des projets d’énergie renouvelable, principalement pour la production d’électricité à partir de la biomasse et des déchets. Une étude sur la liquéfaction du gaz naturel sera aussi soumise sous peu, a promis le ministre. De plus, le gouvernement attend un Capacity Extension Plan de la World Bank pour planifier le développement de la production d’énergie nationale.

 

Ivan Collendavelloo a assuré que, désormais, tous les projets de production d’énergie seront précédés par des appels d’offres transparents, contrairement aux pratiques sous l’ancien régime. «Il n’y a aura plus de projets opaques et d’unsolicited proposals avec des clauses de confidentialité», a-t-il affirmé.

Source:  http://www.lexpress.mu/article/259414/pnq-collendavelloo-recommandera-labandon-projet-ct-power