Étude de faisabilité pour une jetée à Albion – La Plateforme Citoyenne intriguée par l’appel d’offres

conference_press_plLe document d’appel d’offres, lancé par le Central Electricity Board (CEB) en vue d’obtenir les services d’un consultant pour une étude de faisabilité concernant la cons­truction d’une jetée à Albion, fait réagir la Plateforme Citoyenne, qui milite contre l’installa­tion de la centrale à charbon de CT Power à Pointe-aux-Caves.

Dans l’appel d’offres, qui expire le 14 août, le CEB souligne qu’avant d’aller de l’avant avec la construction de la jetée, il faut faire une évaluation des infrastructures nécessai­res et « investigate on the most econo­mical and efficient method to transport coal to Albion ».

Cette dernière partie interpelle la Plate­forme Citoyenne. « Le CEB est dans son droit quand il demande une étude de faisabilité. Ce qui nous intrigue, c’est cette étude au sujet de la métho­de la plus économique et efficace pour trans­porter le charbon. Pourquoi une telle étude alors qu’il est convenu que le transport se fera par voie maritime ? D’où l’aménagement d’une jetée », insiste Yannick Cornet, de la Plateforme Citoyenne.

Le militant écologique explique que la condition 2 imposée par le tribunal de l’Environ­ne­ment en donnant gain de cause à CT Power, est que le transport du charbon « devra se faire en dehors des heures de pointe ». Mais, ajoute-t-il, « la condition 12, qui stipule que le transport devra se faire par voie maritime, a préséance. »

Selon Yannick Cornet, le CEB « vient confirmer » qu’une deuxième centrale à charbon de 110 mégawatts sera construite à Pointe-aux-Caves. Ce que dément le chairman du CEB. « C’est en se basant sur cette étude que le CEB décidera de la marche à suivre. Rien n’a encore été décidé », affirme Balraj Narroo.

Il insiste que le « consultant choisi se penchera sur la voie maritime uniquement » et qu’il « n’est pas question » de transport par la route. « Quand on parle de moyen efficace et efficient, il est question notamment de la quantité de charbon qui sera transporté », ajoute-t-il. Concernant la seconde centrale de 110 MW, Balraj Narroo rappelle que cela « figure dans le plan stratégique 2013/2022 du CEB », mais précise que « rien n’est définitif ».

Source:: http://www.defimedia.info/live-news/item/36189-etude-de-faisabilite-pour-une-jetee-a-albion-la-plateforme-citoyenne-intriguee-par-l-appel-d-offres.html