CT Power : les écologistes dénoncent «l’empressement» du CEB à signer le contrat

ct_power_site_0

«C’est grave qu’ils essayent de signer un contrat en cette fin d’année pour que cela passe inaperçu», soutient Ashok Subron, de Rezistans ek Alternativ. Des écologistes dénoncent  «l’empressement» du CEB, qui compte parapher l’Amended Power Purchase Agreement avec CT Power demain, vendredi 27 décembre.

Cet accord stipulera le prix auquel le CEB achètera l’électricité produite par la centrale à charbon, qui s’installera dans la région de Pointe-aux-Caves, à Albion. Selon les renseignements obtenus par des écologistes, il devrait atteindre Rs 6 ou Rs 7 kilowatt/heure, contre Rs 4 et Rs 5 kilowatt/heure pour les Independent Power Producers.
Ce que dénoncent les ONG faisant partie du Collectif énergie renouvelable. Yannick Cornet, de la Plateforme citoyenne, dit ne pas comprendre «l’empressement du CEB. On se demande si l’organisme va signer cet accord dans l’intérêt du pays ou celui des promoteurs de CT Power». «Il y a des coûts énormes que le CEB devra amortir», renchérit un porte-parole de la plateforme.
Notamment en ce qui concerne l’installation d’une jetée à proximité de la centrale à charbon. Un montant qui sera puisé des poches des contribuables, poursuit-il.
Du côté de Rezistans ek Alternativ, l’on estime que le CEB fait fi des recommandations de la National Energy Commission. «C’est grave que des passéistes essayent de signer un contrat en cette fin d’année pour que cela passe inaperçu», affirme Ashok Subron, l’animateur de ce mouvement.
Les deux ONG estiment qu’avec les projets énoncés dans le Budget 2014 et les fermes photovoltaïques, le pays ne fera pas face à un black-out. Le projet CT Power n’aurait, dès lors, «pas lieu d’exister», martèlent-ils.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *