CT Power: la résistance se réorganise

ct_power_site_0

Les écologistes comptent intensifier leur campagne contre le projet de centrale à charbon de CT Power. Cela, alors même qu’un accord a été signé entre le CEB et les promoteurs sur le prix de vente de l’électricité. Ces actions seront initiées en attendant qu’une nouvelle demande d’injonction, déposée vendredi, soit entendue.

Elle ne baisse pas les bras. Malgré le feu vert du gouvernement et la signature d’un accord, vendredi, entre le CEB et les promoteurs de CT Power sur le prix de vente de l’électricité, la plateforme citoyenne compte intensifier sa campagne d’information et de mobilisation dès le début de l’année prochaine.
«Cette nouvelle campagne aura pour principal objectif de dénoncer le mensonge sur le prix que coûtera le kilowatt-heure d’électricité produit par CT Power. Ce ne sera pas entre Rs 4,50 et Rs 5. Nous expliquerons aux gens qu’il leur faudra aussi payer environ Re 1,50 pour le charbon livré à Port-Louis pour chaque kilowatt-heure», soutient Fabiani Balisson, l’une des chevilles ouvrières de la plateforme citoyenne.
Ces actions seront initiées en attendant que le juge Benjamin Marie-Joseph n’entende une nouvelle demande d’injonction le 20 janvier prochain. La plainte a été déposée à la Cour suprême, vendredi, par deux membres de la plateforme, en l’occurrence Roland Brelu-Brelu et Alain Nayna. Ces derniers ont avancé comme argument qu’ils ont fait une demande de judicial review de la décision du Tribunal d’appel de l’environnement d’accorder une licence EIA à CT Power. Toutefois, le juge Benjamin Marie-Joseph a déjà rejeté une demande d’injonction intérimaire.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *