CT Power : Début des travaux d’ici juin

b23a8245d2f9a0102de36092ac237596_XLLa construction de la centrale à charbon de CT Power n’est plus qu’une question de mois. Le ministre des Utilités publiques, Rashid Beebeejaun a annoncé mardi au Parlement, que les promoteurs malaisiens commen­ceront les travaux d’ici trois à quatre mois.
La centrale à charbon de CT Power devrait commencer à sortir sous terre d’ici juin/juillet. Mais le gouvernement, assure Rashid Beebeejaun, n’a jusqu’à présent encore rien investi. Le ministre des Utilités publiques a expliqué que, selon l’accord signé ente l’État et les promoteurs, le gouvernement mauricien devra décaisser la somme de Rs 300 millions, alors que les Malaisiens devront trouver la somme de Rs 900 millions afin de réaliser ce projet. Quant aux tarifs qui seront pratiqués par la centrale malaisienne, Rashid Beebeejaun a annoncé que l’électricité sera vendue au Central Electricity Board (CEB) à moins de Rs 5 le kilowatt.

Qu’en est-il de l’état financier des promoteurs malaisiens ? Le ministre des Finances, Xavier Luc Duval a affirmé ne pas avoir encore pris connais­sance des comptes bancaires de City Power Hol­dings, car il faudrait d’abord que les Malaisiens créent un consortium. « Rien de tout cela n’a encore été fait », a répondu le Grand Argentier. C’est alors que le leader de l’Opposition, Paul Bérenger est venu à la charge.

« Le ministre des Utilités publiques a an­noncé que les travaux de construction démarreront d’ici trois à quatre mois, alors que le ministère des Finances n’a pas encore pris connaissance du financement des malaisiens ? » À ce sujet, Xavier-Luc Duval a fait comprendre qu’il faudra attendre que le consortium voit le jour avant que son ministère ne donne le feu vert pour procéder à la construction de la jetée de City Power, située à Pointe-aux-Caves, Albion.

Notons que la création de cette centrale à charbon à Maurice est très contestée, notamment par la plateforme citoyenne qui a adressé une lettre au ministère de l’Environnement, le 10 mars dernier. Selon les militants écologiques, CT Power est en train de violer la condition 26 de l’Environmental Impact Assessment Licence obtenu pour ce projet. La condition 26 prévoit que les promoteurs du projet CT Power créent un Community Liaison Committee regroupant les représentants des promoteurs et les habitants des régions avoisinant.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *