Action citoyenne : Sortez bougie et pancarte pour le respect de l’environnement

action citoyenneL’écologiste Jeff Lingaya lance un appel. Et pas n’importe lequel. S’adressant à la conscience citoyenne des Mauriciens, il les invite à se mobiliser devant chez eux le 3 février prochain, entre 19 heures et 19 h 30. L’objectif est clair : allumez une bougie et placez une pancarte pour s’insurger contre certaines décisions qui vont à l’encontre  de l’écologie.

Une révolte pacifiste. Une prise de conscience. Un engagement citoyen pour une l’île Maurice plus verte. C’est à quoi Jeff Lingaya invite le public à emboîter le pas à la plate-forme « Alim Lalimier lor simé sanzman ».

« C’est une action citoyenne motivée pour une île Maurice moins polluée. Le concept ne s’arrête pas à la centrale de CT Power qui se trouve à Albion. Bien au contraire. C’est une initiative nationale pour inciter les Mauriciens à agir et à le faire pacifiquement. Nous encourageons donc la population à allumer une bougie et à placer une pancarte devant chez eux », explique Jeff Lingaya.

En ce qui concerne le texte de la pancarte, l’écologiste veut laisser libre choix au public d’y inscrire ce qu’il veut. « Nous ne pouvons penser pour la population. Nous ne voulons ainsi pas passer un mot d’ordre pour l’inscription des slogans que probablement une bonne partie de Mauriciens ne comprendra pas. Le public est libre de cracher sur la pancarte son coup de gueule. C’est son engagement individuel qui rendra notre action collective », soutient l’écologiste.

De plus, ce n’est pas parce que cette initiative est pacifiste qu’elle n’aura son impact : « C’est un moyen de prouver aux autorités que les Mauriciens ont à cœur leur environnement. Si la population se mobilise, personne ne pourra arrêter la marée. »

Par ailleurs, pour mener à bien d’autres actions futures, Jeff Lingaya lancera bientôt une association. « On croit souvent à tort que je suis seul dans mes engagements. Il n’en est rien parce qu’il y a beaucoup de gens qui me soutiennent. Je veux ainsi regrouper tous ces activistes au sein d’une association qui aura pour nom «Transmission». Nous irons prochainement  l’enregistrer. Et une fois que ce sera fait, d’autres actions suivront. »